Multiples atouts
 

La commune d’Ixelles, en Région bruxelloise, a de quoi séduire les investisseurs immobiliers. Bien qu’elle s’étende jusqu’au centre-ville, son accessibilité aisée depuis le sud de Bruxelles et le Brabant wallon constitue un atout majeur. Son attractivité naît aussi de son métissage social et culturel : populations aux origines ethniques variées, communauté estudiantine due à l’implantation de l’ULB, expatriés attachés aux institutions européennes toutes proches ou œuvrant au sein des quelque 2 000 sièges d’institutions étrangères, etc. À tout cela, s’ajoutent les brasseries branchées de la commune, ses artères commerciales, ses étangs et ses quartiers verts autour du bois de la Cambre.

 

Bonnes affaires
 

C’est donc sans surprise qu’on voit fleurir de nombreux projets immobiliers à Ixelles. Ici, contrairement à d’autres communes de la capitale, il reste possible d’acquérir des biens immobiliers existants à des prix abordables dans plusieurs quartiers. Les prix du neuf ont pourtant connu une forte évolution à la hausse ces dix dernières années, de 2 500 à 3 500 €/m² HTVA en moyenne. Pour qui veut investir dans la brique, Ixelles est aujourd’hui encore une bonne affaire. Les prix continueront sans aucun doute à augmenter au cours des prochaines années. Certains promoteurs l’ont bien compris : de nombreux projets immobiliers fleurissent çà et là, notamment dans les parties plus enclavées de la commune, comme à proximité de la place Flagey et de la place Fernand Cocq.

 

Avenir prometteur
 

Pour l’avenir, les possibilités sont encore bien plus nombreuses à l’entrée de la ville, dans toute la zone qui s’étend de Herrmann-Debroux à Delta. La volonté politique est d’ailleurs là de redessiner ce quartier, aujourd’hui occupé en grande partie par des bâtiments de bureaux ou des surfaces commerciales quelque peu désuètes. À terme, ces parcelles monofonctionnelles devraient être reconverties en zones mixtes associant logements, bureaux et commerces de proximité. Cette évolution s’est déjà matérialisée à proximité de la caserne de pompiers près de Delta, où 160 nouveaux logements ont été créés dans un espace qui pourra, à terme, en accueillir environ un millier. La zone à proximité du CHIREC, en cours d’achèvement, devrait également drainer de nouveaux projets.