Préparer sa succession constitue une étape importante de notre existence à laquelle il nous faut penser un jour ou l’autre.

Mais au moment de transmettre ce capital accumulé après toute une vie, il n’est pas rare que des droits de succession exorbitants viennent sérieusement entamer le patrimoine concerné.

Ainsi, à Bruxelles et en Wallonie, lorsque le testateur désigne comme héritiers des personnes éloignées (famille lointaine, amis, voisins...), le taux de taxation peut atteindre jusqu’à 80 % !

Heureusement, une solution permet d’offrir une belle alternative, qui s’avère avantageuse pour les héritiers désignés et qui constitue également une bonne action.

Une succession responsable

C’est le principe du legs en duo : il consiste, via un testament, à faire hériter une association, sous réserve que cette dernière s’engage à prendre à sa charge les droits de succession d’un ou de plusieurs héritiers de votre choix.

Et ce en plus des droits de succession qui lui incombent sur sa partie.

Les taux appliqués aux ASBL (12,5 % à Bruxelles, 7 % en Wallonie et 8,5 % en Flandre) témoignent déjà à eux seuls d’une belle différence par rapport aux taux appliqués aux particuliers.

Bien sûr, chaque situation étant particulière, les conseils d’un notaire sont vivement recommandés pour vous seconder.