En quoi consiste la multigestion de patrimoine ?
 

Paul Delahaut : « La gestion des avoirs qui nous sont confiés est déléguée sous notre contrôle à des gérants externes que nous sélectionnons dans le monde entier. Comme acheteurs de gestion pour nos clients, nous leur donnons accès à l’expertise des meilleurs professionnels. »

 

En quoi vous différenciez-vous des autres acteurs sur le marché ?
 

P. D. : « Nous nous différencions des "magasins" de fonds de tiers que de nombreuses banques proposent à leurs clients, moyennant rétrocession sous le manteau, ce qui ne leur sera plus possible avec MiFID II. Le travail de sélection dans ces offres "d’architecture ouverte" est souvent superficiel, dans la mesure où elles s’attachent surtout à la notoriété de certains fonds, liée au marketing dont ils font l’objet. Notre approche est aux antipodes. Notre travail de sélection et de monitoring des gérants nous occupe à 100 % et s’appuie sur une méthodologie que nous avons développée et perfectionnée depuis des années. »

 

À quel type de clientèle vos services sont-ils destinés ?
 

P. D. : « Alena réserve ses services à une clientèle de proches. Nous ne faisons pas de promotion ni de marketing. Nous nous situons très clairement aux côtés de nos clients pour les guider dans la jungle financière, attentifs à protéger leurs intérêts patrimoniaux dans la durée, avec une approche de "family office". Dans notre offre, tous les frais sont imputés aux différents fonds proposés et nous sommes investis de la même manière que nos clients, appliquant ainsi l’adage "put your money where your mouth is". »

 

Quel style de gestion privilégiez-vous ?
 

P. D. : « En simplifiant, nous sélectionnons deux types de gérants : des gérants qui surperforment et affichent un "alpha" élevé, et des gérants capables de délivrer des "returns" stables et qui affichent un "sharpe" positif. Pour l’essentiel, c’est de la gestion active. Nous utilisons rarement des instruments passifs. Notre offre couvre la plupart des classes d’actifs financiers permettant de composer des portefeuilles diversifiés. Elle s’articule autour de trois fonds de fonds complémentaires regroupant une cinquantaine de gérants spécialisés, basés en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, dont une bonne moitié en actions. »