Capitale belge et européenne - Bruxelles compte 1,14 million d’habitants sur une surface relativement condensée. Centre d’affaires international, elle accueille aussi les institutions européennes, quelque 2 000 sièges d’entreprises et associations étrangères et bon nombre de PME. Tout cela génère de l’emploi et donc aussi une forte demande de logements.

 

Fiscalité attrayante - Les mesures fiscales des gouvernements fédéral et régional sont attrayantes. Exemple : l’abattement des premiers 175 000 euros, sur lesquels on ne paie pas de droits d’enregistrement. Particulièrement intéressante pour un investisseur désireux d’habiter son logement, cette mesure représente, sous certaines conditions, une économie de 21 875 euros et un accès facilité à la propriété.

 

Rentabilité - La rentabilité immobilière est plus élevée à Bruxelles que dans d’autres villes d’Europe. Les prix d’achat sont moins élevés qu’à Paris ou Londres, tandis que les loyers ont continué à grimper en dépit de la crise de 2008. Résultat : le rendement est parmi les plus élevés d’Europe.

 

Offre élargie - Par sa pluralité immobilière, Bruxelles permet tout type d’investissement pour tout profil d’investisseur, du plus petit au plus grand. Cela va du garage à l’immeuble de luxe.

 

Faibles taux d’intérêt - Ajoutons encore qu’à Bruxelles comme ailleurs, les taux d’intérêt sont particulièrement bas. Une raison de plus d’investir en ce moment !

 

Écrit en collaboration avec Property One.