Se pose alors la question : quelle est la meilleure façon d’y parvenir ? Explication par Michel Vermaerke, Administrateur délégué de Febelfin.

Nous vivons aujourd’hui dans une époque de changements, de bouleversements même : évolutions démographiques, changement de modèle économique, nouveaux équilibres politiques, changements climatiques, (r)évolutions technologiques… Le tout avec une vitesse qui semble toujours de plus en plus rapide.

L’interconnexion toujours plus poussée des différentes facettes de nos vies apporte son lot d’opportunités et de défis. L’environnement digital appelle des réponses adéquates à nos besoins les plus essentiels, par exemple le besoin de sécurité mais aussi de protection de la vie privée. De nouvelles solutions doivent être inventées pour assurer à tout moment et en tous lieux le bien-être de la société dans son ensemble et de chaque individu qui la compose.

Une occasion de renouveau, d’innovation et de création

Cette période, qui peut apparaitre comme déstabilisante, est une occasion de renouveau, d’innovation, de création. En matière financière, cela se traduit par de nouveaux outils offerts par les banques et les prestataires de paiement, qui nous permettent aujourd’hui, à partir d’un simple téléphone, de consulter son compte ou de faire des paiements à peu près n’importe où et à tout moment.

En tant que pilier essentiel et soutien de l’économie, le secteur financier belge entend encourager les initiatives qui permettent aux acteurs de jouer à plein leur rôle pour l’économie, la croissance et l’emploi. La conversion de l’épargne en octroi de crédit reste au cœur du métier de banquier, à côté de nombreux autres services rendus aux ménages, aux entreprises et aux pouvoirs publics.

Ces dernières années ont vu la mise en place de multiples nouvelles réglementations, dont l’objectif est d’assurer une plus grande stabilité du système financier, une meilleure protection de l’épargnant et une optimalisation des services financiers dans l’intérêt de la société

Les défis actuels

Les défis actuels sont autant d’occasions de mettre en place les outils adéquats pour en tirer le meilleur parti. C’est ce à quoi le secteur financier se consacre au quotidien, en relation étroite avec tous les partenaires concernés et, au premier plan, les autorités.

Ces dernières années ont vu la mise en place de multiples nouvelles réglementations, dont l’objectif est d’assurer une plus grande stabilité du système financier, une meilleure protection de l’épargnant et une optimalisation des services financiers dans l’intérêt de la société.

Les taux d’intérêt sur l’épargne sont faibles, mais en même temps, le coût des crédits, tant pour les ménages que pour les entreprises, n’a jamais été aussi avantageux.

Pour chacun d’entre nous, c’est dans ce contexte nouveau qu’il convient de gérer au mieux son patrimoine, tout en bénéficiant d’une meilleure information et d’une meilleure protection.

Des objectifs personnels

Au niveau des produits et des services disponibles, la palette est très large et permet à chaque épargnant et investisseur de trouver des solutions en adéquation avec ses objectifs personnels.

Devant le dédale des choix qui s’ouvrent au candidat investisseur, le banquier ou le conseiller financier reste une personne clé pour conseiller, informer, orienter. Le secteur entend promouvoir une relation humaine solide entre le client et le professionnel, axée sur la confiance à long terme.

Bonne année 2015 à tous, placée, espérons-le, sous le signe de la confiance en l’avenir.