D’après de récentes études, une femme sur trois et un homme sur cinq (âgés de 50 ans) souffriront de l’ostéoporose au moins une fois dans leur vie. Malgré le silence radio (en comparaison avec le cancer fortement médiatisé), c’est donc un véritable problème de santé publique qui peut avoir des conséquences fortement dommageables pour les patients. Et pour cause, une simple chute peut entraîner la fracture du poignet, du fémur ou de la hanche. Certaines de ces fractures répétées peuvent conduire à des hospitalisations récurrentes, une perte d’autonomie, voire une mobilité réduite.

Les femmes ménopausées ont un risque de fracture plus élevé. En effet, les changements hormonaux qu’elles subissent agissent sur la solidité des os. 

La vitamine D favorise la fixation du calcium dans notre organisme, ce qui permet de prévenir les risques d’ostéoporose

Apport journalier suffisant

La vitamine D associée au calcium prévient de façon efficace l’ostéoporose. Elle va favoriser la fixation du calcium, en l’aidant à être mieux absorbée par notre organisme. Ces deux substances augmentent de manière significative la densité osseuse. Ainsi pour lutter de manière préventive contre l’ostéoporose, les spécialistes recommandent vivement une supplémentation en vitamine D et en calcium chez les patients. 

Cette vitamine présente une double particularité : elle peut être apportée par l’alimentation ou par l’organisme. Dans ce dernier cas, il lui faut un facteur essentiel : le soleil. La vitamine D est synthétisée par notre corps lors d’une exposition raisonnable au soleil. 15 à 30 minutes d’exposition des bras et du visage chaque jour suffisent à fournir la quantité nécessaire, si l’intensité des rayons ultra-violets est suffisante (entre juin et octobre). 

Aliments riches en vitamine D

Mais au-delà de cinquante ans, cette synthèse naturelle devient moins efficace et est totalement bloquée par les écrans solaires, par ailleurs indispensables dans le cadre de la prévention du cancer de la peau. En ce qui concerne l’alimentation, le calcium se trouve principalement dans les produits laitiers. Mieux vaut les choisir écrémés pour ne pas augmenter l’apport de matières grasses animales. Les sources alimentaires de vitamine D sont peu nombreuses : il faut privilégier les poissons gras comme le saumon, le hareng ou le thon. Les œufs et les champignons constituent aussi un petit apport de vitamine D. 

Activité physique importante

Mais l’ostéoporose ne doit pas être considérée comme une fatalité, car chacun, à tout âge, peut gérer son capital osseux en pratiquant notamment une activité physique régulière. L’os est un tissu vivant qui a besoin d’être stimulé pour se minéraliser et rester solide. Il ne s’agit pas de pratiquer de manière intense et aller dans les extrêmes, mais simplement de bien adapter l’effort physique au rythme de son corps.