Selon les conclusions du dernier baromètre de l’agence d’étude de marché IVOX, les Belges sont généralement favorables à un mode de vie plus respectueux de l’environnement. Bien que les chiffres évaluant la conscience environnementale soient en léger recul par rapport à 2010, il faut souligner une évolution positive du nombre de nos compatriotes ayant adopté des gestes écologiques à domicile.

Des gestes écoresponsables

Ces gestes ont été évalués sur une échelle de 1 à 5, l’amélioration du tri des déchets pour le recyclage occupant la première place. En effet, près de 100 % des sondés déclarent trier leurs déchets chez eux, 68 % consomment moins d’énergie et 63 % dépensent moins d’eau. Une avancée significative, car seuls 44 % affirmaient en 2010 utiliser moins d’eau pour protéger l’environnement. L’achat de produits de saison et locaux (37 %) figure à la quatrième position, et l’utilisation d’un moyen de transport écoresponsable à la cinquième (33 %).

Écoproduits moins populaires

De manière surprenante, la propension des citoyens à utiliser les écoproduits reste moindre en dépit de l’influence positive de cette prise de conscience sur l’environnement. En effet, seuls 20 % des sondés achètent ce genre de produit. Au regard de ceux qui ont déjà sauté le pas, les produits pour la vaisselle (23 %) arrivent en tête des listes d’achats écoresponsables suivis des nettoyants pour les sanitaires (20 %) et des détergents universels (14 %).

Label écologique

Plusieurs raisons expliquent ce faible pourcentage, notamment un prix supposé élevé qui ne serait pas adapté à toutes les bourses, mais surtout parce que le client belge présume qu’ils sont moins efficaces que leurs variantes conventionnelles. Il a été pourtant prouvé que les nettoyants écologiques ne coûtent souvent pas plus cher que leurs équivalents ordinaires, et sont tout aussi efficaces : pour s’en assurer, il suffit de se tourner vers des produits certifiés par l’Écolabel, gage de qualité, d’écologie et d’efficacité.