Et dans certains cas, ces bêtes très ennuyeuses peuvent non seulement faire du tort à votre animal, mais aussi à vous-même.

Il existe différentes sortes de vers susceptibles d’infecter votre animal à quatre pattes. La plupart sont des ascaris et des ténias. Les chiens et les chats sont souvent exposés à ces parasites. Presque tous les chiots sont déjà infectés par le ténia à la naissance. D’où l’importance de soumettre les chiens et les chats à un traitement régulier dès leur plus jeune âge.

Généralement, les animaux adultes ne sont pas incommodés par une infection parasitaire.

Malgré tous les canaux d’information qui existent aujourd’hui, les idées reçues sur les vers et le traitement vermifuge ont la peau dure. Nous avons enquêté et essayé de dissiper ces malentendus et autres idées fausses.

Quand mon chien ou mon chat souffre de vers, je le vois tout de suite. FAUX !

Généralement, les animaux adultes ne sont pas incommodés par une infection parasitaire. De plus, l’ascaris ne se détecte pratiquement jamais dans les selles ou les vomissements et ses œufs sont trop petits pour se voir à l’œil nu. C’est dangereux, car les chiens ou les chats infectés peuvent ainsi contaminer d’autres animaux sans qu’on s’en aperçoive.

Les vers peuvent aussi être un fléau pour les maîtres. VRAI !

Les vers peuvent aussi représenter une nuisance pour l’homme, surtout pour les enfants, les seniors et les personnes affaiblies. Une infection par le ténia peut entraîner des maux de ventre, de la diarrhée et des nausées. Une infection par l’ascaris peut renforcer des phénomènes allergiques chez les enfants asthmatiques. En cas d’infection grave, la larve de l’ascaris peut se loger dans l’œil.

Je dois uniquement vermifuger mon chien et mon chat au début du printemps. FAUX !

Selon le schéma de vermifugation recommandé par l’European Scientific Council Companion Animal Parasites (ESCCAP), les chiens et les chats de moins de 12 semaines doivent être vermifugés toutes les 2 semaines. Les chiens et les chats plus âgés doivent être vermifugés au moins 4 fois par an,.