Quand il est question d’acquisition du langage, tous les enfants ne sont pas logés à la même enseigne. Il peut y avoir entre deux enfants du même âge, selon la famille dans laquelle il vit, une différence de 500 mots à 2500 prononcés par heure, ce qui peut créer à l’âge de 3 ans une différence totale d’environ 25 millions de mots entendus à 3 ans !

Une recherche-action a été menée afin d’évaluer l’impact d’un programme de sensibilisation et d’information à destination des parents.

Le rôle de la famille

Les résultats ont confirmé l’efficacité du soutien des parents dans le développement du langage des enfants. La mise en place de séance d’informations, de « petits trucs » du quotidien autour du langage ou d’activités ludiques, permet de réduire de façon significative ce retard de langage.

On sait qu’une meilleure connaissance du langage oral facilite l’acquisition du langage écrit et donc des apprentissages de l’enfant tout au long de son parcours scolaire. Des retards de langage ont très tôt un impact sur l’intégration de l’enfant dans son groupe de pairs et sur sa propre image.

Appelons un chat un chat

Appelons un chat un chat est la nouvelle campagne de sensibilisation des professionnels et des parents.  Les messages clés de cette campagne sont qu’il faut profiter de chaque instant pour communiquer avec son enfant.

Les parents sont les interlocuteurs privilégiés pour à la fois observer toutes les initiatives de communication de leur enfant (réceptivité) et rebondir sur toutes ces tentatives de communications (réactivité) de manière prompte et si possible adéquate.

Pour toute information supplémentaire : www.unchat-unchat.be et www.one.be

 

1: Constats de la Banque de données médico-sociales (BDMS) de l’ONE.