Quelle est votre opinion sur la place des femmes dans les grandes entreprises ?

Katelijne Van Overwalle - Durant toute ma carrière, j’ai entendu beaucoup de choses, comme le fait que les femmes doivent prouver plus de choses que les hommes. Pour ma part, cela ne correspond en rien à la réalité que j’ai rencontrée dans les diverses sociétés du secteur de l’énergie où j’ai travaillé. C’est peut-être le cas dans d’autres types de sociétés, mais, personnellement, je n’ai jamais été confrontée à une quelconque forme de discrimination.

Des pratiques managériales spécifiques sont-elles nécessaires pour garantir l’égalité hommes-femmes ?

K. V. O. - Que ce soit pour engager ou promouvoir quelqu’un, seules comptent les compétences. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de mettre en place des pratiques managériales ou des mesures RH particulières. Cela étant, il est vrai que les femmes ont sans doute un peu plus tendance à ce qu’on vienne les chercher pour être promues, alors que les hommes postulent davantage spontanément pour des postes de direction ; même s’ils n’ont pas toujours les compétences requises, les hommes n’hésitent généralement pas à tenter leur chance.

Les femmes ont tout de même plus souvent de difficultés à concilier vie professionnelle et vie privée…

K. V. O. - Il est exact que de plus en plus de femmes ont tendance à vouloir être, en même temps, d’excellentes collaboratrices, de très bonnes mères, de parfaites femmes d’intérieur et de bonnes épouses. Elles finissent par combiner plusieurs fonctions à temps plein.

Aux femmes désirant faire carrière, je donnerais le conseil de ne pas hésiter à demander de l’aide. Heureusement, depuis 5 ans, je constate que de plus en plus d’hommes demandent des congés parentaux ou des crédits-temps pour s’occuper des enfants. C’est une superbe évolution vers l’égalité hommes-femmes.