• Il faut avant tout savoir gérer son argent sainement : lorsqu’on est jeune, les tentations sont souvent grandes de dépenser son argent en achats qui ne sont pas vraiment indispensables.

 

  • Pouvoir investir dans les expériences, les rencontres, sans se focaliser d’emblée sur le profit et le résultat final. Ce n’est pas une course : le parcours est long, parfois douloureux, mais il faut tenir bon.

 

  • Oser sortir de sa zone de confort : le monde est vaste et plein d’opportunités. Ce n’est jamais facile de franchir le pas, mais si je n’avais pas quitté Bruxelles pour aller à San Francisco, rien de ce qui m’est arrivé ensuite ne se serait passé.

 

  • Pouvoir créer une bonne culture d’entreprise une fois son activité lancée : des choses simples telles que se retrouver autour d’un repas ou d’un verre permettent de ne pas se sentir esclave de son travail et de sortir de la routine quotidienne.