C’est la raison pour laquelle le groupe Jolimont s’est fait sienne la devise suivante : « acteur de votre santé, partenaire de votre bien-être ». Mais comment gérer la qualité des soins en maison de repos ? Réponses de Didier Spruyt, coordinateur qualité des maisons de repos du groupe Jolimont.

Comment gérer la qualité dans une maison de repos ?

Didier Spruyt : « La qualité, c’est le travail au quotidien de l’ensemble des collaborateurs. Le personnel est la valeur ajoutée de la maison, avec une culture d’amélioration continue très forte. Pour assurer la qualité, un facteur important est de connaître le parcours de vie du résident. S’intéresser à son parcours fait toute la différence par rapport à une prise en charge globale, le souci du détail est inclus. Il faut respecter le choix vestimentaire de chacun. Ce n’est pas au soignant de décider ce qu’un résident va porter. Le résident est chez lui. Sa chambre et sa salle de bain, c’est sa maison. Il faut délivrer des services et des soins attendus par le résident en fonction de ses besoins, au bon moment et au bon endroit. »

Comment améliorer le cadre de vie ?

D. S. : « Les maisons de repos doivent être des maisons ouvertes sur la vie, sur l’extérieur, l’environnement, le quartier. Elles sont bien plus que des maisons de soins. Des espaces de vie permettent aux gens de se retrouver. Autre facteur important : proposer aux résidents de la vraie restauration. Le plaisir alimentaire est essentiel. Ainsi, nous mettons en place des comités gourmets. Nous proposons des dégustations avec les futurs plats que l’on pourrait proposer aux résidents. Mais avant, il faut leur demander leur avis. Des producteurs locaux apportent les fruits et légumes, les fromages, etc. Avoir des contacts avec la vraie vie est important. Résider en maison de repos, c’est continuer sa vie dans un autre cadre. Le sourire des résidents est la plus belle récompense. »