1. Des cercueils et des urnes en matières écologiques

Les funérariums écologiques bannissent les cercueils en bois aggloméré, très polluants, ainsi que les revêtements synthétiques, particulièrement néfastes en cas de crémations. Ils favorisent plutôt des matières écologiques et biodégradables telles que le carton, l’osier, le rotin, etc. Tant que possible, les matériaux sont locaux ou issus du commerce équitable s’ils viennent de l’étranger.

2. Un programme de compensation

Au-delà de la simple vente de cercueil, la réflexion écologique de ce type d’initiatives s’applique également à leur mode de fonctionnement général. Des programmes de compensation sont notamment mis en place afin de garantir un bilan carbone neutre pour les crémations. Chaque incinération implique en effet un rejet de polluants dans l’atmosphère. Afin de contrebalancer cet impact, les funérariums green participent à des projets de protection de l’environnement locaux ou internationaux.

3. Des prix accessibles

Contrairement à ce que l’on pourrait le croire, il n’est pas plus onéreux d’opter pour des obsèques écolos… Bien au contraire. En choisissant un cercueil ou une urne en osier, en sapin ou encore en carton, les prix peuvent aller de 500 à 2 500 € pour un service complet de funérailles. Des tarifs très accessibles, incluant une prise en charge des familles et un soutien dans l’organisation de la cérémonie.